Entretien de la piscine : Equipement indispensable et étapes à suivre !

0
504

L’existence d’une piscine dans une maison procure à ses habitants, aux proches et aux amis les joies de la baignade et de la détente. Plus besoin d’aller à la mer ou au lac pour se donner à son passe-temps favori. Ceci étant, c’est une infrastructure qui nécessite un entretien minutieux et régulier avec des équipements adéquats. Quelles sont donc les étapes à suivre pour assurer un bon entretien de sa piscine ?

En quoi consiste l’entretien d’une piscine ?

L’entretien d’une piscine est une tâche très importante pour assurer la durabilité des installations et la bonne qualité de l’eau. Cet entretien comporte fondamentalement :

  • l’entretien du bassin ;
  • l’entretien de l’eau ;
  • l’entretien des équipements.

C’est un volet des plus importants. Il permet de nettoyer l’intérieur et les parois de la piscine. Grâce à ce nettoyage en profondeur, il est plus facile de se débarrasser des moisissures et dépôts de matières diverses qui se sont entassés à l’intérieur de l’infrastructure et qui de ce fait changent la nature de l’eau. Ce nettoyage se fait à l’aide d’un robot de piscine électrique ou d’un balai aspirateur de piscines à pression, hydraulique ou à pile.

L’entretien de l’eau

L’eau est l’élément capital de la piscine à traiter encore et encore.

En effet, pendant une semaine de baignade, des bactéries, des insectes, des cheveux, de la sueur, des feuilles, du pollen sont autant de sources d’infections qui ont pu s’infiltrer dans l’eau. Continuer à se baigner dans une telle eau c’est faire preuve d’inconscience totale et de négligence. Il est donc plus qu’indiqué de procéder au nettoyage et à la désinfection totale de cette eau avec les équipements et produits adaptés. Après le nettoyage, l’eau pourra retrouver ses propriétés, sera plus pure et ne représentera plus pour les baigneurs un danger. Certains utiliseront :

  • du chlore. Très efficace contre les bactéries, mais très odorante. D’ailleurs, il y a de plus en plus de personnes qui sont allergiques à ce produit ;
  • du PHMB. Il est moins efficace contre certains déchets organiques, mais tue la plupart des bactéries ;
  • de l’oxygène actif. Il est très pratique dans des piscines de petites surfaces. Son action va au-delà de la destruction des bactéries. C’est un désinfectant qui a la propriété de redonner de la clarté à l’eau. Il ne présente aucun danger de quelque nature que ce soit pour les baigneurs. On ne lui reconnaît aucun effet déclencheur d’allergie ;
  • du brome. C’est un désinfectant très puissant et qui plus est inodore. C’est un concurrent de taille pour le chlore qui était jusqu’ici le produit incontesté utilisé par tous.

Il faudra donc demander conseil auprès d’un spécialiste pour connaître le produit le mieux adapté qui présente très peu de risques allergiques pour les usagers de sa piscine.

L’entretien des équipements

C’est un volet de l’entretien de la piscine qui ne devrait en aucun cas paraître superflu. Une piscine ne pourrait continuer à bien fonctionner de façon pérenne sans l’entretien des pompes, des filtres, des robots et bien d’autres équipements d’entretien et de nettoyage. Les pompes pourront ainsi continuer à acheminer l’eau vers les filtres et à la refouler dans le bassin. Le rôle de filtrage et de purification joué par les filtres sera ainsi maintenu. Les robots et les skimmers auront une durée de vie plus longue et feront à la perfection le nettoyage en profondeur de l’intérieur du bassin et l’extraction des impuretés de l’eau pour les envoyer vers la pompe.         

Les équipements indispensables pour l’entretien de la piscine

Les piscinistes connaissent avec exactitude les équipements adaptés à chaque étape de l’entretien d’une piscine.   

Les robots de piscine

Les rots de piscine sont des appareils de nettoyage qui permettent d’aspirer et de nettoyer les saletés et impuretés contenues au fond de l’eau d’une piscine. Très peu de robots de piscine ont la capacité de jouer les deux rôles à la fois. Les déchets aspirés seront conservés dans un sac filtrant ou bac. Pour ce qui est de la fonction nettoyante, les brosses sont l’élément essentiel qui permet de frotter, le fond, la paroi et la ligne d’eau du bassin. Depuis 1951, année de sortie du premier robot crée par le Sud-Africain Chauvie, cette technologie, jadis utilisé pour le nettoyage à sec de piscine n’a de cesse d’évoluer. Aujourd’hui, il en existe plusieurs types :

Les robots de piscine électrique : ils sont autonomes et équipés de technologies d’automatisation très avancée. Avec un temps de charge qui oscille entre 3 et 4 heures, ils sont capables de nettoyer et d’aspirer les déchets pendant un temps de 1 h à 3 heures. Tout comme le très célèbre robot de piscine aquavac 300, la plupart des robots de ce type sont équipés de microprocesseur intelligent qui leur permettent de se déclencher une fois en contact de l’eau, de quadriller automatiquement la surface de la zone à nettoyer et de s’éteindre dès qu’il sort de l’eau et est en contact avec l’air. C’est le nec plus ultra des robots de nettoyage de piscine.

  • Les robots de piscines hydrauliques : ils sont moins avancés que les premiers et n’aspirent généralement que les saletés. La fonction de brossage n’est souvent pas intégrée à ces types de robots. Leurs déplacements sont plutôt aléatoires. Il en existe trois variantes (alimenté grâce au skimmer ou la prise balai, grâce à un suppresseur piscine ou grâce à la pression de la pompe de piscine).  
  • Les aspirateurs de piscine : ce type de nettoyeur de piscine fonctionne avec une batterie ou une pile. Il nécessite l’intervention de l’homme et a juste une fonction aspirante des déchets que sont les cheveux, le sable, les feuilles qui se sont déposés au fond de la piscine. Sa capacité de stockage est relativement faible et il est conseillé de procéder au nettoyage régulier du bac pour assurer la durabilité de l’équipement. Ce n’est certainement pas le meilleur choix lorsqu’il s’agit d’une piscine bien large et très profonde.

L’épuisette

C’est l’indispensable fabriqué en PVC ou aluminium pour pêcher et enlever tous les déchets visibles à l’œil nu. Son usage peut-être quotidien. Pour des questions de performance, l’épuisette de fond est à bien des égards l’outil idéal pour la cueillette des feuilles, cheveux brindilles de bois cassés qui se retrouvent au fond de l’eau ou la surface.

Le tuyau flottant

C’est l’alternative idéale lorsque votre robot de piscine accuse une panne subite. Donc, acquérir cet équipement pour y brancher un aspirateur manuel n’est nullement un mauvais investissement. La seule précaution à prendre avec ce type d’équipement est de le ranger dans un endroit bien entretenu et d’éviter de marcher dessus.

Le manche

Un manche long fera très bien l’affaire et pourra s’adapter à l’aspirateur, le balai et l’épuisette.

Le thermomètre

C’est un équipement dont l’utilité n’est plus à démontrer. Il en existe de plusieurs formes, des flottants et des non flottants. Il sert fondamentalement à mesurer la température de l’eau. Il permet de déterminer quand il faut procéder à la désinfection de l’eau en sachant que l’eau chaude est plus susceptible de contenir plus de bactéries et autres algues envahissantes.

La bandelette de test

Chaque année, chaque propriétaire de piscine est tenu par la loi de soumettre sa piscine à un test. Mais avant ce fatidique test, il peut utiliser des bandelettes pour tester les propriétés de l’eau de sa piscine en temps réel. En suivant la notice d’utilisation des bandelettes, le propriétaire peut déterminer avec exactitude la quantité de produits à utiliser pour le traitement.  

La brosse et le balai

Lorsque des déchets et de la matière grasse salissent le revêtement, la brosse est l’autre outil que vous pouvez utiliser pour nettoyer la ligne d’eau. Le balai par contre plus polyvalent aidera à en venir à bout des déchets dans les arêtes et les coins.

Les différentes étapes à suivre pour le bon entretien d’une piscine

L’entretien de la piscine est devenu un rituel dont les étapes sont bien distinctes. D’ailleurs, les piscinistes sont très à cheval sur ces étapes qui tournent autour :

  • de l’enlèvement des déchets à la surface et au fond de l’eau avec l’épuisette ;
  • de l’aspiration et du nettoyage du fond de la piscine à l’aide d’un robot de piscine ;
  • du frottement des parois et du nettoyage de la ligne d’eau ;
  • de la vidange des paniers de skimmers et du préfiltre de la pompe ;
  • du rinçage après un deuxième lavage du filtre à sable ;
  • du remplissage de la piscine ;
  • du contrôle de la quantité du désinfectant mis dans la piscine, du ph en vue de le réajuster et de la température en vue de la rendre tiède.

Bon à savoir !

L’entretien passe aussi par la détection au préalable des dégradations et fuites occasionnées par l’usure du temps ou par certains produits utilisés comme les abrasifs. L’usage des couvertures de piscines participe également de l’hygiène et de l’assainissement des piscines. En hiver, on parlera de bâche d’hivernage pour protéger les piscines des affres de cette période si rude dans certaines régions du pays. Les piscines absorberont moins de poussières, moins de déchets tels que les feuilles, les pollens, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here