4 idées d’aménagement pour le mieux-être d’une personne à mobilité réduite

0
62

Pour faciliter la bonne circulation des personnes à mobilité réduite dans une maison, il est important de faire des aménagements adaptés à leur condition. Les aménagements concernent autant l’extérieur que l’intérieur de la maison. Si vous vivez ensemble avec une personne handicapée moteur, visuel, auditif, voici 4 idées d’aménagements pour lui garantir un certain confort.

L’aménagement de l’extérieur pour une PMR

Il existe très peu de maisons qui sont pensées et bâties pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite. Cette difficulté d’accès est généralement perceptible à l’extérieur des maisons. Si vous voulez aménager votre extérieur de façon ingénieuse, faites un tour sur le site Influence déco. Vous pouvez par exemple y découvrir comment poser sur le sol des revêtements adaptés qui préviennent des glissades et empêchent les chutes.

Par ailleurs, pour éviter que les personnes en situation de handicap butent contre des obstacles, la meilleure alternative est de faire disparaître les rebords ou les marches d’escalier et surtout faire installer des rampes d’accès aux portes des maisons.

Aménager la salle de bains et la cuisine

La salle de bains pour PMR doit être spacieuse. Pour l’aménager, vous devez penser en premier à faire installer des barres de soutien. Pour plus de sécurité, vous pouvez opter pour des barres près du W.C et dans la baignoire. Pensez également à choisir un lavabo adapté qui permet le passage des jambes. Ici également, la question des pentes est tout aussi importante. Pour savoir comment s’y prendre pour qu’à la sortie de la douche, la personne en situation de handicap ne chute pas, vous devriez voir ici. Cela vous permettra de déterminer avec précision la meilleure pente.

En ce qui concerne les aménagements en cuisine, pensez au plus important qu’est le plan de travail. Il doit de préférence être réglable pour permettre à toute personne vivant avec un handicap de le rabaisser ou de l’élever à sa hauteur. Par ailleurs, il serait intéressant d’opter pour :

  • l’évier suspendu ;
  • des plaques de cuisson aux boutons mis en avant ;
  • les portes d’armoires coulissantes, etc.

Quelques équipements à adapter à un logement accessible à une personne à mobilité réduite

La domotique peut être d’une grande utilité pour une PMR. Vous pouvez l’installer dans toute la maison, de l’extérieur vers l’intérieur. Cela permet d’automatiser l’allumage des lampes, l’ouverture et la fermeture des portes grâce aux détecteurs de mouvements, etc. Bien entendu, il serait plus prudent de prévoir un système électrique de relais (un système photovoltaïque ou un groupe électrogène). Autrement, la PMR se retrouverait impuissante et piégée à l’intérieur de la maison dès qu’il y a une rupture dans la fourniture de l’énergie électrique conventionnelle.   

L’autre commodité non moins importante qui semble intéressante à installer est le monte-escalier. Il facilite la montée et la descente lorsqu’une PMR habite un immeuble à étages.

Une chambre à coucher aérée et accessible à une personne à mobilité réduite

La chambre à coucher de la PMR doit bénéficier de la même attention que les autres pièces de la maison. Il doit demeurer parfaitement confortable. L’élément le plus important de cette pièce reste le lit. Vous devez veiller à en choisir un qui répond aux besoins du malade. Vous pouvez par exemple préférer un lit réglable à un lit simple. Vous devez enfin limiter au maximum le nombre de meubles. Ceux dont l’utilité semble superflue pour la PMR doivent être dégagés.