Comment bien entretenir son jardin ? 8 astuces !

0
98

Les gens mettent le paquet pour aménager plusieurs endroits de la maison comme le salon, les chambres, la véranda…, mais oublient que le jardin est un lieu tout aussi important qui participe à la beauté de la maison. Même si l’on ne passe pas tout son temps dans le jardin, son entretien est indispensable afin de préserver sa splendeur et la pérennité de ses plantes préférées. Naturellement, cela demande de la patience, de l’énergie et du temps. Voici comment vous y prendre.

Planter des arbustes qui ne demandent pas trop d’entretien

C’est la première des mesures à observer pour maintenir son jardin toujours attirant. Si la plupart des gens négligent leur jardin parce que celui-ci réclame un entretien régulier, il vaut mieux alors opter pour les plantes qui ne demandent pas trop d’entretien. En effet, il existe un très grand nombre d’arbustes qui ne nécessitent pas d’entretien ou en nécessitent moins. Il est conseillé de privilégier ces plantes, notamment lorsque vous avez des espaces qui demandent beaucoup d’entretien (massifs, parterres, etc.). Tournez-vous par exemple vers les arbres et évitez les haies et les autres plantes qui ont besoin d’être régulièrement taillées. Pensez à mettre en place un jardin sec qui ne réclame que très peu d’arrosage en optant pour des plantes peu gourmandes en eau comme les heuchères, les santolines, les plantes vivaces, les buyères, les carex et les bambous.

Par ailleurs, pour les zones reculées et les sols pauvres, pensez à utiliser des plantes couvre-sols. Ces dernières ne demandent pas trop d’entretien. Elles se développent toutes seules, prennent la place des mauvaises herbes et les empêchent de se propager sans pour autant nuire à la terre. Aussi, les couvre-sol permettent de conserver l’humidité du sol et constituent un abri pour tout un écosystème bon pour la terre.

Protéger les plantes de son jardin

Une fois que vous les avez choisies et plantées, les plantes dans votre jardin ont besoin d’être convenablement protégées afin de s’épanouir normalement. En plus de la météo (notamment le givre qui peut être très fatal pour votre plantation) et des mauvaises herbes, ce sont les animaux que vous devez craindre le plus. Les éloigner n’est pas une tâche aisée. Heureusement, il existe quelques astuces pour les tenir bien loin.

  • Le poivre : les rongeurs, les vers, les limaces et les autres petites bêtes n’aiment pas l’odeur du poivre. Ils ne s’approcheront donc pas de vos plantes s’ils y ressentent cette odeur. Il suffit de mélanger vos graines à du poivre avant de les planter.
  • Le vinaigre : l’odeur du vinaigre repousse plusieurs animaux, le chien notamment. Si vous avez un chien têtu qui aime s’amuser à détruire les plantes de votre jardin, ceci est la meilleure option qui s’offre à vous. Versez un peu de vinaigre blanc autour de vos plantes. Votre chien n’osera plus s’en approcher.
  • La menthe : elle est beaucoup plus adaptée au cas des fourmis. On s’intéresse aux rongeurs, aux chiens… oubliant que les fourmis sont aussi de vrais récalcitrants. Vous dont les plantes sont victimes de l’assaut des fourmis, ne vous faites plus de soucis ; plantez un ou deux pieds de menthe auprès de vos plantes et le tour est joué.
  • Concoctez-vous votre propre insecticide : faites bouillir environ 25 cl d’eau. Ensuite, déposez-y un zeste de citron puis laissez refroidir. Versez votre mélange dans un pulvérisateur et appliquez-le sur vos plantes et fleurs. Cela détruit les insectes nuisibles qui entravent le bon développement des plantes.

Arroser son jardin

La quasi-totalité des plantes (hormis les cactus) a besoin d’eau pour vivre. Il faut alors les arroser, et régulièrement. La tâche n’est pas facile lorsque vous avez un petit jardin. Et si vous en avez un grand, elle est encore plus grandiose. Ne vous fatiguez pas en tenant l’arrosoir pendant des heures. Utilisez votre génie. Si vous avez les moyens, vous pouvez aussi choisir d’automatiser l’arrosage. Il suffit, pour y arriver, d’installer un système d’arrosage intégré. Ensuite, couplez-le à un programmateur. Ce mécanisme fait appel à un peu de maintenance. Si vous ne vous y connaissez pas, un technicien spécialiste pourra bien le faire à votre place. Lorsque tout est bien réussi, le système se déclenche aux heures programmées et arrose votre jardin même en votre absence.

Éliminer les mauvaises herbes au fur et à mesure

Les mauvaises herbes constituent l’ennemi le plus redoutable des beaux jardins. C’est surtout lorsque la terre est fertile que ces plantes capricieuses embêtent le plus. Ne les laissez donc pas faire, éliminez-les au fur et à mesure qu’elles apparaissent. La meilleure façon de s’y prendre pour ne pas y passer toutes ses journées est de désherber moins longtemps, mais souvent. Lorsque vous désherbez, tâchez de sortir toutes les racines des mauvaises herbes. Puisque si les herbes enfoncent trop profondément leurs racines, il sera plus difficile de les éradiquer. Et pour y arriver, il faut un travail fin et soigné. Utilisez un outillage qualifié, mais aussi des astuces intelligentes comme le mulching ou l’usage de l’eau de cuisson de vos pâtes pour désherber.

Le mulching, si vous ne savez pas ce que c’est, il est encore connu sous le nom de « paillage du sol ». C’est en réalité une technique efficace et doublement bénéfique. En plus d’empêcher une grande partie des mauvaises herbes de pousser, il aide le sol à conserver son humidité. Ainsi, les plantes se développent facilement et parviennent à supporter les éventuelles périodes de sécheresse. De même, en se décomposant, le mulching nourrit le sol et l’enrichit de ses apports nutritifs.

Quant à l’eau de cuisson de pâte, elle aide à tuer les mauvaises herbes, notamment celles aux racines profondes et solides. Il suffit de réchauffer cette eau et de la verser au pied des mauvaises herbes. En quelques jours, ces dernières seront mortes. Vous n’aurez donc qu’à les ôter facilement et les mettre au compost.
Toutefois, quelles que soient les astuces que vous utilisez, quelques herbes capricieuses feront toujours surface. Veillez à vite les couper afin qu’elles ne se développent pas. Si votre boulot ou votre état de santé ne vous permet pas de vous occuper régulièrement de ces herbes, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Tailler les gazons de son jardin

Il est important de prendre soin des gazons puisqu’ils occupent la grande majorité du sol. Si vous n’en avez pas, vous vous occuperez juste des herbes. Mais, si vous en avez, taillez-les régulièrement afin de garder toute la splendeur qu’ils offrent à un jardin. Pensez surtout à utiliser les instruments qualifiés.

Tailler ses fleurs et arbustes

Lorsque vous entretenez bien votre jardin et le débarrassez assez régulièrement des mauvaises herbes, les plantes et arbustes y poussent bien. Il faut alors les tailler afin de les rendre jolis. En effet, il n’est pas conseillé de s’y prendre anarchiquement, puisque la taille de chaque espèce se fait suivant des règles et pendant une certaine période. Prenez donc l’information auprès de votre jardinier avant de commencer. Néanmoins, il est important de savoir déjà pourquoi tailler les végétaux :

  • Cela permet de supprimer d’une part  les parties mortes et d’autre part les parties atteintes d’une maladie qui pourrait menacer non seulement les autres parties de la plante, mais également les plantes voisines ;
  • La taille des fleurs et des arbustes accélère la ramification des branches, ce qui rend la plante plus vigoureuse ;
  • Tailler les fleurs et les arbustes prolonge la durée de vie des plantes déjà vieilles ;
  • Pour finir, ajoutons que cette opération supprime également les fleurs fanées et permet de prolonger la floraison et d’induire la formation de nouveaux boutons.

Utiliser les bons outils et faire les bons gestes

La taille des fleurs et arbustes du jardin est d’une grande importance. Mais avant, il va falloir bien évidemment disposer des bons outils pour la réussir. Chacun des outils est nécessaire et est utilisé en fonction de la partie de l’arbuste que l’on veut élaguer. Lesdits instruments sont diversifiés. On distingue :

  • Le sécateur : il est employé pour les branches qui ont un diamètre inférieur à 1 cm ;
  • L’élagueur : on l’utilise pour tailler les branches ayant un diamètre supérieur à 1 cm ;
  • La scie d’élagage et la tronçonneuse : elles servent à couper les branches un peu trop grandes et facilitent une coupe nette.

Il est important de choisir convenablement l’outil adapté à la partie de la plante sur laquelle vous travaillez au risque de bâcler votre travail. Par ailleurs, n’oubliez pas de vous équiper de gants afin de protéger vos mains au cours de l’opération.

Savoir les différents types de tailles

Il existe plusieurs types de tailles. Essentiellement, on distingue :
La taille de rajeunissement : elle est pratiquée tous les 7 à 8 ans. Elle consiste à rabattre les tiges principales qui sont à 40 cm du sol et à éliminer toutes les autres tiges. Il est conseillé de procéder à cette taille en hiver pour les sujets caducs et en avril pour les arbustes persistants. Ensuite, apportez un peu d’engrais à libération lente et paillez le pied de la plante pour lui assurer une meilleure reprise. N’oubliez surtout pas de bien l’arroser.
La taille de floraison : elle est plus adaptée aux jardins opulents. Elle se pratique en fin de floraison pour les arbustes qui fleurissent en printemps. Par contre, pour celles qui fleurissent tout au long de l’année, la taille est favorable à la floraison. N’attendez donc pas la fin de celle-ci avant de tailler la plante.
La taille d’entretien : il s’agit ici d’une taille annuelle qui permet de maintenir une plante en bonne santé en éliminant les branches qui se croisent et qui se chevauchent au centre de la plante. Les rejets et les gourmands doivent aussi être coupés puisqu’ils nuisent à la vigueur du pied mère. Lorsqu’elle est débarrassée de ce surplus de branchages, la plante sera moins sensible aux attaques parasitaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here